Différence entre les légumes ancestraux, hybrides et OGM

Les termes « hybride », « ancestraux » (ou patrimonial, ancien, héritage…) et « génétiquement modifié (OGM) » font l’objet de nombreux débats aujourd’hui et nulle part ailleurs que dans le jardin, et plus particulièrement dans le potager. Dans les plantes, ces termes font référence à la manière dont elles se reproduisent : que ce soit par simple conservation des semences, par pollinisation croisée de deux espèces différentes ou par l’introduction de gènes étrangers. Aucune de ces méthodes n’est facilement étiquetée comme bonne ou mauvaise et vous ne trouverez pas non plus beaucoup de consensus pour savoir laquelle est la meilleure. Les plantes patrimoniales ou ancestrales sont des plantes qui ont résisté à l’épreuve du temps, les hybrides sont souvent plus résistantes aux maladies ou plus productifs, et les OGM, bien qu’ils fassent encore l’objet de nombreuses études, peuvent être une voie pour nourrir une humanité, toujours en croissance. Chacun a ses avantages et ses inconvénients.

Quel type de semences devriez-vous choisir ?

Comment pouvez-vous être sûr que les semences de légumes hybrides que vous cultivez ne sont pas génétiquement modifiées et mauvaises pour vous ? Vaudrait-il mieux que vous vous en teniez à des légumes ancestraux ou patrimoniaux ou bien ceux-ci pourraient-ils être modifiés eux aussi ? Voici une explication de ce que vous obtenez de chaque type de semences.

graines de legumes ancestraux quebec

Légumes ancestraux

Les légumes du patrimoine ne sont pas une espèce de plante particulière. Le terme « légume ancestral » est utilisé pour décrire tout type de graines de légumes qui ont été conservées et cultivées pendant un certain nombre d’années et qui sont transmises par le jardinier qui les a conservées. Pour pouvoir être conservées, toutes les semences de l’héritage doivent être à pollinisation libre, de sorte qu’elles poussent fidèlement à la semence.

Les plantes à pollinisation libre ou OP sont simplement des variétés capables de produire des graines qui donneront des semis tout comme la plante mère. Les plantes hybrides ne font pas cela.

Légumes hybrides

Les phytogénéticiens croisent des types de plantes compatibles afin de créer une plante présentant les meilleures caractéristiques des deux parents. Ces plantes sont appelées des hybrides et beaucoup de plantes modernes sont le résultat de ces croisements.

Bien que les plantes puissent se croiser dans la nature et que les hybrides sélectionnés et cultivés à plusieurs reprises puissent éventuellement se stabiliser et devenir à pollinisation libre, la plupart des semences hybrides sont des croisements relativement nouveaux et les graines de ces hybrides ne produiront pas de plantes aux qualités identiques.

Par exemple, chaque année, de nouvelles variétés hybrides de tomates sont proposées. Vous pouvez les voir étiquetées comme des hybrides ou F1 aussi connu comme la première génération filiale (hybride de première génération) ou F2 aussi connu comme la deuxième génération filiale. Il est possible que ces variétés se stabilisent, mais pour l’instant, une tomate comme la populaire « Early Girl » ne produit pas de graines qui présentent de manière fiable les caractéristiques que vous attendez d’une tomate « Early Girl ». Les semences de plantes hybrides ont tendance à revenir aux qualités des parents, de sorte que les tomates cultivées à partir de semences conservées de vos tomates « Early Girl » peuvent encore être savoureuses, mais pas si précoces.

Tout le monde peut sélectionner et éventuellement stabiliser ses propres semences ou même hybrider de nouvelles plantes, mais les entreprises de plantes et de semences ont récemment commencé à breveter leurs croisements afin de n’avoir le droit de reproduire que les hybrides qu’elles ont développés.

semences patrimoniales v ogm vs hybride

Plantes génétiquement modifiées

Les hybrides ne doivent pas être confondus avec les organismes génétiquement modifiés – ou OGM – qui peuvent être n’importe quelle plante, animal ou micro-organisme qui a été génétiquement modifié à l’aide de techniques de génétique moléculaire telles que le clonage de gènes et le génie protéique. Les plantes comme le maïs dont la composition génétique a été modifiée par le pesticide Bt pour le rendre résistant à certains parasites sont des cultures OGM. Le Bt est un pesticide naturel, mais il ne se retrouverait jamais naturellement dans les semences de maïs.

Vous n’êtes probablement pas très enthousiaste à l’idée d’infuser des pesticides dans vos aliments, et la surutilisation d’un pesticide entraîne souvent la résistance du parasite ciblé. Ce genre de préoccupations a donné aux OGM une terrible réputation. Cependant, il y a des moments où les OGM ont eu un impact plutôt positif, comme par exemple le blé nain à haut rendement et résistant aux maladies, introduit par Norman Ernest Borlaug, qui a contribué à augmenter les réserves alimentaires en Inde et au Pakistan.